L’affichage se numérise et les écrans digitaux sont considérés comme un média à part entière.

Le DOOH, un média encore récent, est en pleine croissance et commence à trouver sa place sur le marché des médias et auprès des marques.

Un média de proximité au plus près du quotidien des français qui a su pleinement trouver sa place dans cette reprise économique.

Définition du DOOH

Le DOOH ou Digital Out Of Home, littéralement en dehors de chez soi,  fait référence à la publicité extérieure numérique. Il comprend toutes les publicités diffusées dans des lieux publics sur des écrans digitaux et dépend d’un système d’achat programmatique.

 

C’est un média de proximité qui permet de cibler les consommateurs dans leur trajets quotidiens puisque ces panneaux sont positionnés à divers endroits partout en France : dans les transports, dans les centres commerciaux, dans la rue, dans des centres médicaux, …

Bilan des dernières tendances du marché de l’affichage digital en France

L’ACPM, l’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias, a publié son bilan trimestriel des dernières tendances du marché de l’affichage digital en France.

Le DOOH est un média plébiscité par les annonceurs et renoue avec la progression.

389 campagnes DOOH ont été certifiées par l’ACPM au 1er semestre 2021, pour un total de 491 Millions de spots.

Soit 2 fois plus de diffusion contrôlée qu’en 2020 sur la même période.

Par ailleurs, le secteur d’activité qui a le plus communiqué via ce média est l’Alimentation suivi par les Boissons.

Pas surprenant pour un média de proximité, très représenté dans des centres commerciaux.

Le DOOH est un formidable outil à utiliser en complément d’un plan média global pour communiquer au plus près de l’acte d’achat.

secteur d'activité du DOOH S1 2021

Le DOOH, un média en progression

«Dans le monde de la publicité, le DOOH s’affirme comme une tendance la plus en croissance et la plus dynamique» résume Paul Pereira, CEO de Alfi

Lire la suite sur les atouts du DOOH via Offre Media

 

Le décollage du programmatique dans le DOOH est réel. Un média encore récent en France mais qui accélère sa croissance et a de beaux jours devant lui.

Un média rapide et flexible de par l’achat programmatique qui permet une optimisation en temps réel.

Et surtout, un média impactant grâce à la dynamique du digital en situation réelle, pour un consommateur plus attentif au message.

Sud Ouest Publicité vous accompagne dans votre stratégie d’affichage numérique.

Valentine Marc
Chargée de communication et marketing
Photo de Valentine MARC

Cet article pourrait aussi vous intéresser

On entend de plus en plus parler de cette stratégie média mais pourquoi un annonceur devrait se mettre au ciblage contextuel ?

C’est la rentrée et la grille de TV7 s’enrichit de nouveautés.

 

TV7 a soufflé ses 20 bougies en juin dernier. Et la chaîne de télévision locale du Groupe Sud Ouest a bien grandi mais n’a pas fini sa croissance.

Diffusée sur la TNT, sur toutes les box ainsi qu’en direct ou en replay sur le site sudouest.fr

 

“TV7 continue de s’imposer dans le paysage médiatique français avec une audience en constante progression” affirme Stella Dubourg, rédactrice en chef de la chaîne.

Un troisième rendez-vous de l'information régionale

L’information régionale tient une place précieuse au cœur de la grille de programmation de la chaîne de télévision locale.

“Nous allons conforter tous les formats existants en renforçant le pôle info avec un flash info diffusé entre 12 et 13h du lundi au vendredi”

Ce troisième rendez-vous de l’information vient compléter “la Matinale” entre 7 et 9h, présentée cette saison par Amandine Bretos. et “la Grande Edition” de 18 à 20h.

 

La politique a toute sa place dans la grille avec l’émission de débat “Extralocal” diffusée à partir vendredi 17 septembre à 22h.

Créée par l’entité Territoires TV, réunissant quatre titres de PQR (Sud Ouest, Le Télégramme, La Voix du Nord et la Nouvelle République du Centre Ouest) elle reçoit chaque semaine un représentant politique, un dirigeant d’entreprise ou une personnalité de la société civile.

La culture s’installe confortablement dans la grille de programme de TV7

Après les émissions phares qui font la force de la chaîne comme “l’Hebdo Eco” “Vino Veritas », « Première Séance »…

Un talk-show culturel baptisé “Backstage” dédié à la culture sera proposé tous les vendredi à 18h. 

“Il manquait cette case du vendredi réservée à la culture et l’agenda culture. Maintenant que les lieux culturels rouvrent c’est le moment de lancer cette émission qui sera animée par Benjamin Bardel” poursuit Stella Dubourg.

Chanteurs, acteurs, écrivains, réalisateurs, influenceurs se succéderont chaque semaine sur le plateau de « Backstage » pour confier à Benjamin Bardel les grandes et petites histoires qui font leur carrière et parler de leur actualité.

 

“Autre nouveauté un magazine sur la gastronomie verra le jour dans les prochaines semaines”

Parce que la culture de notre région se passe aussi dans nos assiettes.

Le local fait partie de l’ADN de TV7

Par ailleurs, la chaîne poursuivra sa collaboration avec les sociétés de production et les réalisateurs de la région.

“Nous allons diffuser tous les dimanches soirs, à 22h des documentaires ou des courts métrages fabriqués en Nouvelle-Aquitaine” explique Damien Cortadi, responsable de l’antenne et des productions.

Sans oublier dès 12h40 les magazines quotidiens “Cultivons la Découverte”, “Modes d’emplois”, “Cap sur l’Eurorégion”, “le Monde de demain”…

Encore une rentrée pleine de nouveautés sur TV7 !

Vous souhaitez communiquer sur TV7 ? Contactez-nous !

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Les médias font preuve d’agilité pour s’adapter aux nouveaux besoins des Français. Certaines tendances médias émergées ces dernières années, se sont considérablement accélérées en 2020, et deviennent la norme de nos stratégies 2021.

Implantée en Pays Basque depuis 20 ans, TVPI diffuse en Pays basque et dans le sud des Landes, via le canal 30 de la TNT et au national via les Box des fournisseurs d’accès internet (Orange, Free, Bouygues, SFR/Numéricable).

 

Au mois de mars, le directeur général du Groupe Sud Ouest, Patrick Venries, a annoncé le rachat de la chaîne locale TVPI.

TVPI, des histoires, un pays

TVPI est la chaîne de télévision du Pays Basque, 100% locale, 100% positive.

 

Avec 113500 téléspectateurs par semaine (31 500 par jour), TVPI jouit d’une excellente notoriété et d’une forte pénétration (23,1%).

 

Le récent rachat par le Groupe Sud Ouest associé à Messieurs Olano et Charritton ne remet pas en cause la ligne éditoriale. Basée sur des reportages locaux, contemplatifs, positifs, la chaîne nourrit cette notion d’identité à un pays, promesse que l’on retrouve jusque dans sa nouvelle signature : “TVPI, des histoires, un pays”.

Sud Ouest et TVPI, un ancrage local fort

L’ambition de ce rachat consiste à apporter plus de modernité, autant dans les angles choisis, dans les habillages d’antenne que dans le choix des canaux de diffusion.

 

Depuis début juin, TVPI possède un corner vidéo adossé à sudouest.fr, permettant ainsi de visionner directs et programmes  phares en replay : sudouest.fr/lachainetvpi/.

Chaque mois, le site sudouest.fr enregistre 65 millions de visites, il est ainsi le 9ème site éditorial français.

 

Une stratégie d’acquisition d’audience digitale, notamment sur les réseaux sociaux, appuie ce lancement. Dans un second temps (objectif 2022), une antenne sera déployée sur le Pic du Midi, permettant une extension de la zone de diffusion TNT de TVPI au Béarn et à l’est des Landes.

Olivier Berhonde
Directeur délégué de TVPI
Olivier_Berhonde

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Après l’installation de la chaîne locale TV7 au siège social Sud Ouest en 2017, le premier groupe de presse de la Nouvelle-Aquitaine accélère sa transition audiovisuelle autour de trois grands projets.

Le Groupe Sud Ouest évolue sans cesse pour être au plus près des attentes de ses lecteurs. A partir du 1er juin, deux nouveautés font leur apparition sur notre quotidien pour répondre au mieux aux attentes de nos lecteurs en région.

Sud Ouest vous informe en Gironde

Nos éditions Girondines évoluent et passent à 4 éditions au lieu de 3 actuellement : 

Bordeaux Agglo, Arcachon/Médoc, Libournais/Blayais et Sud Gironde

Sud Ouest vous divertit

Le 1er juin marquera aussi le retour des pages services dans nos colonnes. De nouvelles pages thématiques à retrouver au cœur de votre quotidien sur tous nos départements pour vous divertir

 

  • pages Bourse, pour retrouver tous les cours de la bourse 
  • pages Cinéma, vous liste tous les horaires et toutes les séances à ne pas manquer dans les salles près de chez vous
  • pages Hippisme, l’actualité des courses hippiques

 

Des actualités proches de vous et de vos intérêts pour faciliter votre quotidien

Toutes nos actualités à retrouver chaque jour dans Sud Ouest et sur sudouest.fr

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Après l’installation de la chaîne locale TV7 au siège social Sud Ouest en 2017, le premier groupe de presse de la Nouvelle-Aquitaine accélère sa transition audiovisuelle autour de trois grands projets.

Cette année de distanciation sociale a accéléré l’engouement des Français et des médias pour l’audio.

On vous en parlait dans notre article sur les tendances médias de 2021, le Podcast est le premier moyen de l’économie conversationnelle vers laquelle on se dirige.

 

N’oublions pas que derrière ce support de communication qu’est le podcast se cache la grande famille du marketing sonore. 

Qu’est ce que c’est, qu’est ce que ça comprend et surtout comment l’utiliser à l’échelle de nos entreprises et nos marques ?

 

Voici des éléments pratiques pour comprendre tout le langage lié à cette tendance et pourquoi elle fera bientôt partie intégrante de nos plans de communication.

D'abord, un point sur le vocabulaire essentiel au marketing sonore

Comme on le disait précédemment, le marketing sonore regroupe un ensemble de moyens et supports dont il est important de comprendre les nuances.

ecouteurs carré

L’AUDIO DIGITAL

L’audio digital permet l’écoute en direct ou en différé de programmes audio tels que la radio traditionnelle ou le podcast. Cette écoute se fait par l’intermédiaire d’un canal de diffusion digital : site internet, webradio, plateforme de streaming,…

 

L’audio fait partie du quotidien des Français : chaque jour près de 8 internautes sur 10 écoutent un contenu audio.

Source : MEDIAMETRIE – Global Audio – Avril 2020

micro carré

Le PODCAST

Qui dit marketing sonore dit immédiatement PODCAST. 

Cet anglicisme désigne un programme audio disponible en ligne pour une écoute à la demande, par téléchargement ou en streaming. Il faut distinguer les “replay” qui sont les programmes préalablement diffusés et les “natifs” ou “originaux” qui sont ceux conçus pour être diffusés en ligne.

 

Les podcasts plaisent de plus en plus aux Français : aujourd’hui, 14% des Français écoutent des Podcasts natifs de manière hebdomadaire.

Source : étude CSA Les Français et podcast natif

cri carré

L’IDENTITE SONORE

L’identité sonore est la personnalité de votre marque représentée par l’audio. Il s’agit d’un son ou un ensemble de son associés à une marque et évocateurs des qualités ou caractéristiques de la marque.

 

L’identité sonore est une composante de l’identité de marque et un levier émotionnel fort.

L'impact du vocal et de l'audio sur nos usages

Cette tendance n’est pas nouvelle, depuis quelques années on voit de plus en plus émerger les commandes vocales ( notamment chez la GEN Z ), mais aussi les enceintes connectées dans de nombreux foyers par exemple. 

 

L’audio et le vocal révolutionnent petit à petit nos usages quotidiens.

Pour comprendre pourquoi, rappelons que l’audio favorise l’attention, l’interactivité et la mémorisation.

C’est un média aussi riche qu’intime et le podcast en particulier par l’effet “bulle sonore” qu’il créé, offre une réelle expérience immersive. Pas étonnant que les marques et les consommateurs l’aient adopté.

 

L’audio et le vocal font partie intégrante de nos usages et nos consommations car c’est  un moyen simple, rapide, qui amène une dimension d’affect non négligeable. Il a donc naturellement trouvé sa place dans nos médias et les stratégies de marques.

 

En ces temps où le « sans contact » règne, on est à la recherche d’expérience.

Pourquoi utiliser l'audio dans votre stratégie de branding

A l’heure où le digital et ses limites sont discutées, la tendance du marketing sonore arrive à point nommé pour amorcer une nouvelle relation avec ses cibles de communication.

L’audio offre des possibilités créatives nouvelles qui vont émouvoir et engager différemment les publics.

 

L’identité sonore par exemple est un formidable outil à mettre au service de votre stratégie de branding. Elle correspond à votre image de marque retranscrite sous forme d’éléments audio. Une fois créé, ce contenu pourra être diffusé sur divers canaux et être “recyclé” à l’infini pour nourrir votre stratégie de Brand Content. 

 

Une première étape vers votre stratégie de marketing sonore.

Pour aller plus loin sur l’audio et le marketing sonore, nous vous conseillons le blog de Getasound, notre partenaire de création sonore pour la communication.

 

Et pour creuser le sujet du podcast comme outil marketing, on vous recommande d’écouter ce podcast du marketing sur le sujet

Passez au média de l’intime et créez un nouveau mode de connexion avec votre cible. Sud Ouest Publicité vous accompagne dans votre stratégie de marketing sonore.

Valentine Marc
Chargée de communication et marketing
Photo de Valentine MARC

Cet article pourrait aussi vous intéresser

On entend de plus en plus parler de cette stratégie média mais pourquoi un annonceur devrait se mettre au ciblage contextuel ?

La dernière vague de l’étude d’audience de la presse en France, One Next, est parue le 14 avril. One Next mesure l’audience de la presse dans toutes ses versions, papier et numériques.

  • Des audiences numériques en forte croissance

96,2 % des Français lisent chaque mois au moins une marque de Presse soit 50,8 millions d’individus.

Les lectures de la Presse en numérique représentent plus de deux tiers des lectures des marques de Presse (72%). Le mobile est aujourd’hui le support le plus utilisé (49%), suivi par la version papier (28%), devant l’ordinateur (14%) et la tablette (9%).

 

La presse quotidienne régionale est lue par 43,5 millions de lecteurs. 29,8 millions de Français la lisent en version papier et 34,4 millions en versions numériques (sites et applications). Une audience numérique en hausse de 7 % par rapport à l’année précédente.

 

Le Figaro est la première marque de presse en France avec plus de 28 millions de lecteurs en versions papier et numérique. Une audience fortement digitalisée avec 26 millions de lecteurs sur le site et l’application et 7 millions de lecteurs papier.

  • SUD OUEST, l’audience de la marque de presse en Nouvelle-Aquitaine progresse de 47% par rapport à l’année précédente

SUD OUEST totalise 11,8 millions de lecteurs en France, dont 10,3 millions en versions numériques. Une audience numérique qui dépasse les frontières de la Nouvelle-Aquitaine et qui a progressé de 65 % en un an, montrant l’intérêt que les Français ont porté à l’actualité de proximité au cours des derniers mois.

Méthodologie :

Les données d’audience résultent de la fusion des deux études de référence : OneNext pour le Print et Internet Global de Médiamétrie pour le Numérique. OneNext 2021 V2, pour les données Print, a été réalisée à partir du terrain de mi-Janvier au 30 Décembre 2020.Les données numériques correspondent, elles, aux résultats Internet Global du mois de Janvier 2021.

Isabelle Dousset
Responsable Etudes et Content Marketing

Cet article pourrait vous intéresser

la presse

Parfois considérée – à tort – comme dépassée, la presse écrite regorge de ressources et surmonte de la plus belle des manières l’avènement de l’ère du digital.

Une stratégie Content Centric ou stratégie contextuelle est un modèle de stratégie media online basée sur les contenus.

Le contextuel va permettre de se focaliser sur le contenu et l’environnement dans lequel la publicité est affichée.

 

Le ciblage va se faire soit via des rubriques de sites médias (sport, bourse, lifestyle…), via un ciblage par mot clef ou via des algorithmes sémantiques qui associent une page à un contexte.

 

La stratégie contextuelle associe vos messages au centre d’intérêt immédiat des internautes. Et ainsi permet de mener des opérations de communication à un moment stratégique.

 

On entend de plus en plus parler de cette stratégie média mais pourquoi un annonceur devrait se mettre au ciblage contextuel ?

On a trouvé 4 bonnes raisons de passer le cap !

1 - Privilégier le contexte plutôt que la data

Rappel du contexte digital actuel :  Le cookie qui a révolutionné la publicité digitale, traverse une période difficile. Nouvelles réglementations, suppression des navigateurs,… on parle d’un futur “cookieless”…

 

A ce sujet, on vous explique la nouvelle réglementation des bandeaux cookie juste ici

 

Les annonceurs doivent revoir leur stratégie de ciblage car il va être de plus en plus difficile de diffuser des publicités et personnaliser les messages. Il faut donc trouver une solution de ciblage qui ne serait pas basée sur la navigation et le comportement des internautes.   

 

Le ciblage contextuel permet de se concentrer sur l’intérêt immédiat de l’internaute et l’environnement dans lequel apparaît la publicité. On ne parle plus de l’historique de l’internaute. Les données sociodémographiques obtenues grâce aux cookies tiers n’entrent plus en jeu.

 

Une bonne alternative de ciblage pour s’affranchir des cookies tiers.

2 - Communiquer de manière rationnelle et valorisante

 Avec un ciblage contextuel, vos messages publicitaires sont diffusés dans des contextes favorables et cohérents.

 

Votre marque apparaît au moment où l’internaute est concentré sur une thématique affinitaire, ce qui permet de capitaliser sur son attention et décupler son intérêt. 

Vous adressez des audiences en affinité avec le contenu ou le thème choisi et donc la publicité est tout à fait pertinente.

 

Un environnement garanti valorisant pour l’image de votre marque pour une meilleure expérience utilisateur.

3 - Adopter des pratiques publicitaires responsables

Cette technique de ciblage  se fait sans collecte de  données personnelles, et ne nécessite pas de consentement de la part des utilisateurs.

 

Une approche plus respectueuse de la vie privée des utilisateurs mais aussi une meilleure couverture des annonceurs qui sont capables d’adresser près de 100% des internautes. 

 

Une façon plus responsable de communiquer dans le respect de la vie privée des internautes

4 - Penser image de marque

Grâce au ciblage contextuel, vous maîtrisez totalement les contenus où sont affichées vos publicités.

 

Ces contenus et sites sont identifiés et utilisés pour leur intérêt éditorial et la pertinence du sujet. Vous apparaissez donc dans un environnement éditorial qualitatif, sécurisant et brand-safe.

 

Des labels tels que Digital Ad Trust notamment, permettent d’assurer la qualité des espaces publicitaires proposés aux annonceurs par les régies. Il prend en compte la Brand Safety, l’absence de Fraude et le respect des données personnelles.

Si vous ne connaissez pas encore ce label, on vous en parlait juste ici

 

Votre image de marque est ainsi protégée et valorisée dans le contexte.

Les solutions au futur sans cookies sont multiples. Le ciblage contextuel paraît être une bonne alternative pour allier respect de  l’internaute, pertinence du message et valorisation de l’image de marque.

Adressez les bons messages, au bon moment et au bon endroit !

Si vous êtes intéressé par une campagne programmatique contextuelle, découvrez nos bouquets thématiques. Des listes de sites thématiques pour garantir un environnement pertinent et sécurisé.

Valentine Marc
Chargée de communication et marketing
Photo de Valentine MARC

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Depuis le premier octobre, les sites internet n’ont plus que jusqu’au 31 mars 2021 pour adopter 2 règles simples sur le consentement à la publicité ciblée et l’utilisation des cookies, sous peine de sanction. On vous explique la nouvelle reglementation.

La dernière mise à jour du baromètre 366 confirme un comportement majeur : bien que le niveau d’inquiétude des Français face à la situation sanitaire reste très élevé, l’information continue d’être sur-consommée par près d’1 Français sur 2.

 

Temps de lecture estimé à 2 minutes

 

En 2020, la régie 366 a lancé son étude sur les « Français en confinement », devenue les « Français face à la crise ». Un baromètre pour étudier l’état d’esprit des Français et leur vie quotidienne.

Une étude réalisée au travers du Panel propriétaire de 366, opérée par Kantar, sur plus de 1 000 internaute par vague, représentatifs des Français de 18 ans et plus.

 

Résumé de la mise à jour du 10 février en 3 chiffres représentatifs du lien entre les Français et les médias.

La recherche d'information au quotidien reste élevée...

91% de français déclarent continuer de s’informer chaque jour sur l’actualité dont 23% d’entre eux plus de 5 fois par jour.

Un résultat qui reste globalement stable et particulièrement élevé depuis le début de la crise, ce qui atteste de l’intérêt croissant porté par les Français à l’actualité.

...avec une nette préférence pour les médias traditionnels

49% des Français déclarent suivre davantage l’actualité qu’à leur habitude, dont 74% s’informant plus qu’avant avec la Télévision et 57% avec la Presse.

 

Presse et Télévision sont les médias référents sur l’utilité de l’information délivrée en période de crise sanitaire.

La presse est plébiscitée pour sa proximité

S’ils sont 75% à déclarer se méfier des informations délivrées par les médias, 61% des 18-34 ans considèrent que la presse régionale est le média le plus proche de leurs préoccupations.

 

C’est bien le rapport des Français avec l’ensemble des médias qui semble en mutation sous l’effet de la crise actuelle. On note une appétence particulière pour la rapidité de consultation mais aussi au caractère positif de l’information portée par les médias.

Cette année inédite a permis aux Français de (re)découvrir les médias et l’importance de l’information à l’heure où l’avenir est incertain.

Cet article pourrait aussi vous intéresser

anna-pritchard-B931VFZ-zbw-unsplash

La crise sanitaire modifie les habitudes des consommateurs et également le paysage publicitaire au long-terme. Quel rôle les marques peuvent jouer, quels enjeux communicationnels, marketing et commerciaux à venir.

L’année 2020 a eu un impact significatif sur de nombreux comportements de consommation des Français. Nos usages ont été bouleversés et on a du adapter notre façon de travailler, de s’informer, d’acheter, de vendre et de vivre.

 

Les médias qui sont en évolution permanente n’ont pas dérogé à la règle. Ils ont fait preuve d’agilité pour s’adapter aux nouveaux besoins des Français. 

On a observé que certaines tendances médias qui avaient déjà émergé ces dernières années, se sont considérablement accélérées en 2020, et sont en bonne voie pour devenir la norme de nos stratégies 2021.

 

Présentation de ces 4 tendances médias incontournables en 2021.

Le Live remplace le réel

L’année dernière, on vous disait que le Live était un format de contenu sous exploité (cf notre Book des Tendances 2020).

Le direct est un format par nature authentique, vrai, utilisé pour un discours transparent. Facebook a été le premier à lancer ce service en 2016 et il est maintenant proposé sur tous les réseaux sociaux, et pas que.

 

La crise sanitaire a changé la donne et a complètement accéléré leur utilisation.

Il a été un formidable outil pour créer du lien, retrouver cette proximité qui nous manquait et avoir des échanges spontanés avec ses collaborateurs, nos clients BtoB ou BtoC ou tout autre public.

 

Pour une conférence, une formation, un webinaire, une réunion d’entreprise… on a tous consulté ou assisté à un live courant de l’année 2020.

Cet outil permet entre autre à l’événementiel de continuer d’exister au delà de toutes les restrictions sanitaire en cours.

 

La vie réelle vue derrière son écran.

Le boom des Newsletters

On les pratique depuis de nombreuses années maintenant, et nos boîtes emails en sont remplies chaque jour. Si l’e-mailing n’est pas une technique marketing récente, il compte toujours parmi les leviers marketing les plus efficaces.

 

En 2020, les abonnements newsletters ont explosé. 

On estime à 3,9 milliards de personnes utilisant régulièrement les emails en 2020 et on prévoit une hausse à 4,3 milliards d’utilisateurs d’ici 2023. (Source Statista)

 

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce boom : 

 

La Newsletter reste un formidable levier de business, et surtout, un très bon moyen de maintenir le lien avec les prospects et clients.

 

Les conséquences de ce nouvel engouement sont bien là : des sujets de plus en plus nombreux et de niche, des investissements croissants et bien entendu l’apparition de nouveaux acteurs indépendants.

 

On est clairement en pleine explosion, mais attention à ne pas oublier la pertinence !

Je podcast, tu podcasts, il podcast...

Encore une tendance qu’on avait abordé dans le Book des tendances 2020, la voix. On vous disait qu’on s’acheminait vers une économie conversationnelle.

Le podcast en est le premier moyen, un contenu qu’on peut écouter n’importe où et n’importe quand à propos de n’importe quel sujet.

 

Qu’ils soient de rattrapage (enregistrement d’émissions) ou natifs (enregistrements originaux pour une écoute à la demande), ils se sont confortablement installés dans nos habitudes de consommation média : 13% des auditeurs hebdomadaires ont commencé pendant le confinement.

 

Aujourd’hui, 14% des Français écoutent des Podcasts natifs de manière hebdomadaire.

(source étude CSA Les Français et podcast natif)

 

Un média qui répond à une attente d’authenticité, d’indépendance et de réflexion. Principalement parce qu’il s’agit d’un format créatif, qui permet de s’informer et découvrir de nouveaux sujets.

 

Pour ce qui est des acteurs média Français, ils sont nombreux à avoir lancé leurs propres podcasts ces derniers mois : Autoplus, Auto Moto, Elle, Paris Match, Le Point ou l’Equipe, Radio France et Sud Ouest il y en a pour tous les goûts et tous les sujets.

 

 

CosaVostra a fait une cartographie des principaux acteurs du Podcast en France, une carte en perpétuelle évolution.

La vidéo reste numéro un dans notre coeur...

On ne la présente plus. Cela fait de nombreuses années qu’on en parle comme le support de l’avenir, le support créatif et préféré des jeunes.

 

Ce support continue de nous surprendre et prend encore de nouvelles formes :

le boom de Tiktok l’an dernierles réels lancés par Instagram pour prendre sa part du gâteau, ou l’avènement de la vidéo à la demande.

 

En quelques chiffres : 11 millions de français utilisent TikTok chaque mois en 2020 soit 35% des 15-24 ans (chiffres TikTok)

Netflix a vu une augmentation de 15 millions d’abonnés au premier confinement. S’en est suivi le lancement de Disney + en avril puis du nouvel acteur français SALTO, né d’une collaboration entre les grands acteurs de la télé,  TF1, M6 et France TV.

 

Une support créatif et aux ressources infinies qui maintient aisément sa place sur le devant de la scène et dans nos stratégies medias.

Et vous, avez-vous intégré ces tendances médias dans vos stratégies 2021 ?

Valentine Marc
Chargée de communication et marketing
Photo de Valentine MARC

Cet article pourrait aussi vous intéresser

casque podcast

Plus d’un français sur 4 écoutent chaque mois des podcasts natifs ou du replay audio. Découvrez notre sélection d’incontournables pour bien commencer l’année

Chez Sud Ouest Publicité nous avons une conviction, quel que soit son secteur d’activité, un annonceur peut communiquer en continu sur une année en surfant sur les temps de communication. 

 

L’année 2020 a fait émerger une certitude : les entreprises qui s’en sortent le mieux sont celles qui maintiennent un lien, une communication régulière avec leurs cibles.

Pour vous accompagner dans votre plan de communication 2021, voici un panorama des moments clés qui devraient rythmer notre année : commerce, automobile, immobilier, santé, environnement, tourisme et loisirs, formation.

Il répertorie les journées mondiales, les événements incontournables, les fêtes et autre actualités de la culture populaire.

 

Un formidable outil pour vous projeter sur les dates à ne pas manquer cette année. Illuminons l’année 2021 !

panorama des temps forts de communication 2021

Un outil à télécharger, partager, diffuser, consulter et afficher dans son bureau !

Valentine Marc
Chargée de communication et marketing
Photo de Valentine MARC

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Image environnement et écologie

2021 se voudra être l’année de l’énergie et l’environnement avec des nombreuses actualités où les annonceurs pourront communiquer tout au long de l’année dans une démarche RSE.

Demande de devis