Dans un récent sondage d’opinion pour Artémis Courtage, plus d’un millier de Français ont dévoilé leur besoin de changer d’air après ces deux mois de confinement. Ils y ont aussi exprimé leurs doutes concernant le marché immobilier.

Opinion Way pour Artémis Courtage a publié récemment un sondage réalisé auprès de 1056 personnes (représentatifs de la population française de 18 ans et plus), les 10 et 11 juin derniers. Il interrogeait ce panel sur l’effet de la “crise sanitaire” sur le marché de l’immobilier. Plusieurs dynamiques peuvent être extraites de cette étude.

Des critères immobiliers qui ont évolué

L’envie de changement se fait ressentir pour 74 % des sondés. Conséquence directe d’un long et imprévu confinement, 14 % d’entre eux songent à acheter un logement doté d’un jardin, 11 % au moins d’une terrasse. 10 % enfin pensent à acquérir un logement en zone rurale, peut-être motivés par les conditions difficiles liées aux petits espaces de vie. Les plus jeunes sondés sont d’ailleurs ceux dont la volonté semble la plus forte. Les 18-24 ans sont 21 % à vouloir changer d’air en zone rurale, et 18 % à vouloir acheter un logement en bord de mer.

Artemis Courtage

Le ressenti des Français face au secteur de l’immobilier

74 % des personnes interrogées pensent que les délais pour obtenir un crédit vont être rallongés, et 63 % que les prix mêmes du marché vont augmenter pour les grandes métropoles (Paris, Lyon ou Bordeaux). Les craintes paraissent justifiées, en ces temps troublés où le secteur a été impacté.

Artemis Courtage

Désormais l’enjeu pour tous les professionnels et acteurs de l’immobilier est de répondre à ces nouvelles attentes. Dans ce contexte, construire une stratégie de communication pertinente pour mettre en avant les biens et son image de marque est indispensable.

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Quel que soit le secteur d’activité, un annonceur peut communiquer en continu sur une année en surfant sur les temps de communication qu’elle lui offre.