Adeptes de gastronomie, les Français sont de plus en plus attentifs à la qualité des produits qu’ils consomment. Chaque mois, 10 % des Français visitent les sites et applications de scan de code-barres, tels que Yuka, pour consommer plus sain et plus éthique. L’impact de l’alimentation sur leur santé est devenu une vraie préoccupation pour ces derniers, n’hésitant pas à écarter certains aliments de leurs assiettes.

 

Pour les entreprises, s’inscrire dans une démarche visant à rassurer ses consommateurs devient un enjeu clé. Une question se pose donc : comment la communication peut-elle permettre de rassurer les consommateurs sur la composition nutritionnelle des produits ? Focus sur le Nutri-Score, l’étiquetage nutritionnel qui enrichit nos packagings.

Road

Informer et guider le consommateur

Entré en vigueur en 2017 et affiché sur plus de 25 % des produits alimentaires vendus en France, le Nutri-Score vise à encourager les consommateurs à améliorer leurs habitudes alimentaires. Présenté sous un système d’étiquetage nutritionnel facultatif, il se base sur cinq lettres allant de A à E et d’un code couleurs, du vert au rouge, selon la qualité nutritionnelle de l’aliment.

 

Son objectif est ainsi de simplifier l’information présente sur l’emballage des produits afin que le consommateur puisse appréhender en un coup d’œil les valeurs nutritionnelles de ce dernier.

83 %

Une notoriété en pleine croissance

Deux ans après la mise en place du logo sur nos emballages, il est l’heure de faire un premier bilan. Selon un sondage réalisé par RelevanC Advertising auprès des utilisateurs de l’application CasinoMax, 83 % des Français déclarent avoir déjà vu le Nutri-Score sur un produit ou sur la fiche d’un produit d’un site e-commerce.

 

Cependant, on constate que ce niveau de notoriété est variable selon la tranche d’âge du consommateur. En effet, les jeunes (- de 35 ans) apparaissent comme plus informés : 87 % déclarent avoir déjà vu le Nutri-Score. A contrario, chez les seniors (+ de 55 ans), cette notoriété est plus faible, ils sont alors moins bien informés quant à l’existence de ce nouveau label.

Phone Breakfast

Une notoriété synonyme d’achat ?

74 % des plus de 55 ans sondés déclarent choisir un produit en fonction du Nutri-Score contre 59 % chez les jeunes. Alors, bien que moins informés sur le Nutri-Score, les seniors y sont les plus sensibles. Là encore, l’impact du Nutri-Score varie donc selon les tranches d’âge.

 

Une fois renseignés, les consommateurs seniors sont plus influencés par les informations que délivre le Nutri-Score. Les entreprises ayant mis en œuvre ce système d’étiquetage ont donc tout intérêt à informer correctement leur clientèle « senior » si elle souhaite que cette stratégie marketing soit rentable.

Vegetables


Quel impact sur les ventes ?

Bien que 6 Français sur 10 déclarent choisir un produit en fonction de son Nutri-Score, RelevanC Advertising révèle que les produits ayant une mauvaise note (D ou E) restent les plus consommés. Ils représentent 46 % des ventes réalisées sur les produits étiquetés. Cette importante part s’explique notamment par l’abondance sur le marché de produits dits de « mauvaise qualité nutritionnelle ».

 

Quoique représentant une part des ventes plus faibles, les produits possédant une bonne note (A ou B) connaissent tout de même une meilleure dynamique de croissance que les produits mal notés (+0.8 % par an contre +0 %). Cette croissance est fortement marquée sur les catégories de produits les plus transformés (produits de la mer, snacking, plats cuisinés, etc.).

A retenir

  • 74% des plus de 55 ans choisissent un produit en fonction du Nutriscore
  • +0.8% pour les produits possédant une bonne note au Nutriscore.
  • 6 français sur 10 choisissent un produit un produit en fonction du Nutriscore
Pasta Fork


Le Nutri-Score au service du marketing

Intéressant pour son aspect informationnel, le Nutri-Score possède un autre avantage : il incite les industriels à revoir leurs recettes afin d’en améliorer la qualité nutritionnelle.

 

À l’heure où les consommateurs sont en quête de transparence et soucieux de manger sain, le Nutri-Score devient un argument marketing clé, pouvant et devant être mis en avant dans les campagnes de communication. C’est notamment l’exercice auquel s’est confronté Findus ou encore Joker qui, dans leur campagne de communication TV, ont fait le choix de présenter leur note, respectivement A et B, en fin de publicité.

 

 

Au-delà d’un gage de transparence, la valeur nutritionnelle du produit devient un axe de communication stratégique pour rassurer et fidéliser le consommateur. Fournir un effort sur la qualité de ses produits n’est plus suffisant, il est nécessaire de savoir communiquer efficacement dessus pour satisfaire les nouvelles attentes de ces derniers.

L’INFO EN PLUS

L’Assemblée a rendu obligatoire l’affichage du Nutri-Score sur les supports publicitaires pour l’alimentation. L’entrée en vigueur de la mesure est fixée au plus tard au 1er janvier 2021. Pour « les messages publicitaires sur Internet, télévisés ou radiodiffusés, l’obligation ne s’appliquera qu’aux messages émis et diffusés à partir du territoire français et reçus sur ce territoire », précise le texte.

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Etude Kantar Covid-19

Grâce à son Baromètre mondial Covid-19 qui réunit 25 000 consommateurs dans 30 pays différents, KANTAR souhaite aider les entreprises et leurs marques dans leurs décisions prises pendant, et après cette pandémie mondiale