horloge

Temps de lecture : 2 minutes 49 secondes

L’iPhone va compliquer le pistage publicitaire du réseau social et tâchera d’en limiter l’usage. Des nouveautés taillées sur-mesure contre Facebook. (Le Figaro)

Apple ne s’en cache plus. Trop imprudent sur les questions de vie privée, prêt à tous les subterfuges pour garder ses utilisateurs captifs, Facebook est devenu pour lui un danger. À l’occasion de l’ouverture de sa conférence de développeurs lundi (WWDC), le fabricant de l’iPhone a durci le ton contre le réseau social. Son navigateur Internet Safari bloquera bientôt les modules qui permettent à Facebook de pister la navigation des internautes.

planete

Publicité

Facebook lance des formats publicitaires destinés aux marques et aux particuliers pour son Marketplace. Pour l’instant les publicités ne sont accessibles qu’aux Etats-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande et Australie. Facebook ne confirme pas de déploiement généralisé, mais on peut facilement imaginer que ce soit le cas. (Le blog du modérateur)​

point

Le saviez-vous ?

Les BATX, vous connaissez ? Le Siècle Digital explique ce que c’est.

 

Et Ant ? Ant est la plus grosse levée de fonds de l’histoire. La société serait valorisée 150 milliards de dollars avant une entrée en Bourse dans quelques mois. Elle exploite le système de paiement en ligne et mobile Alipay lancé par Alibaba (La Tribune)

smiley
ampoule

Très riche réflexion du Cahier tendances de Méta-Média sur « la tension perceptible entre la technologie et les humanités, dans l’entreprise, comme dans la société ? Ne serait-ce pas le bon moment, pendant qu’il est encore temps, de voir comment replacer l’homme et le vivre ensemble au centre du jeu numérique » ?

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 7 minutes et 55 secondes

ampoule

Sources de trafic sur mobile : Google désormais devant Facebook

Les dernières données communiquées par ChartBeat (en anglais) montre qu’un plus grand nombre d’internautes mobiles accèdent désormais directement aux sites des producteurs de contenus davantage qu’en redirection depuis les réseaux sociaux

« Aussi longtemps que nous pouvons nous souvenir … lecteurs mobiles = lecteurs sociaux, où quelqu’un sur mobile a probablement trouvé votre contenu sur Facebook. Nos dernières données montrent que ce n’est plus le cas. »

Autrement dit : les médias dépendent de moins en moins de Facebook. (Presse Citron)

Les nouvelles données de Chartbeat montrent que (depuis que les changements d’algorithme de Facebook) :
1° Pour la première fois, le trafic mobile direct sur site a dépassé les apports Facebook.
2° Le trafic global mobile vers les sites d’éditeurs n’a pas diminué – il est resté stable.
3° Les recommandations Chrome Mobile pèsent énormément sur cette tendance
Sources : NiemanLab, Le Blog du Modérateur

Les grandes tendances 2018

💡 L’analyse de Mary Meker (célèbre investisseur américaine), très attendue chaque année (à retrouver en intégralité en anglais):
Résumé très complet sur Recode en anglais :
L’ère du mobile fait place à celle du domicile. Pour la première fois, la croissance des smartphones s’est interrompue en 2017. A contrario, les ventes d’assistants numériques domestiques contrôlés par la voix (Amazon Echo, Google Home…) décollent.
Le chiffre d’affaires du commerce électronique continue d’augmenter (+16% aux Etats-Unis en 2017), de même que la part de marché d’Amazon (28%).

 

La part d’attention médiatique de la presse écrite est restée stable à 4% (elle a cependant diminué de 40% depuis 2011), alors que le déclin de sa part dans les investissements publicitaires s’est accéléré (de 12% à 9%). Dans le même temps, les investissements publicitaires sur mobiles sont passés en un an de 21% à 26% du marché publicitaire total mais sont toujours inférieurs au rôle joué par les mobiles dans les pratiques médiatiques des consommateurs. Le mobile, c’est 7 milliards de dollars en opportunité manquée en 2017 (précise FrenchWeb)

 

👫 Tendance, toujours : Facebook n’est plus le réseau/média social préféré des adolescents selon une étude du Pew Research Center : Teens, Social Media & Technology 2018. Facebook est assez largement devancé par YouTube, Instagram et Snapchat.

 

👉 A savoir aussi : le réseau Reddit (à découvrir ici) dépasse Facebook et devient le troisième site le plus fréquenté aux USA (blog du Modérateur). Ce n’est pas rien. Pourquoi ? C’est bien expliqué ici par L’ADN.

Google Maps

Les tarifs du service de cartographie de Google s’envoleront le 11 juin : voici 11 solutions de mapping pour faire sans (Journal du net)

smiley

Comment Instagram choisit-il l’ordre dans lequel s’affichent les publication sur votre timeline ?

Le réseau social a dévoilé les critères retenus par son (nouvel) algorithme pour filtrer votre timeline. C’est un algorithme qui met en avant les contenus que les utilisateurs pourraient le plus apprécier — et la règle s’applique aussi aux publicités.
Le réseau social utilise les « intérêts », la « récence » et les « relations ». Détails sur Numerama.

planete

Publicité

RGPD : le le Syndicat des régies internet s’inquiète de la baisse des achats via les outils publicitaires programmatiques de Google
Selon le SRI, « la mise en œuvre stricte du RGPD par Google, couplée à sa non-interopérabilité avec les outils de transmission des Consent ID (comme le Framework IAB) » a-t-elle ainsi entrainé une « coupure massive » des bid requests venant de Doublick Bid Manager (DBM), la plateforme d’achat programmatique de Google. (CB NEWS)

 

Google France renforce les ponts et le retargeting entre les requêtes search et la publicité sur YouTube (Offre Media)
Le dispositif, lancé depuis plusieurs mois aux USA, aurait multiplié par 2 les conversions d’après Google.

 

Enjeux de certification : la fraude publicitaire atteint de nouveaux sommets et coûte désormais plusieurs milliards de dollars, affirme un rapport d’un chercheur de premier plan de l’industrie publicitaire. (ZDnet)

 

A quoi ressemblera le publicitaire de 2020 ?
La nouvelle frontière des « communicants » tient à « la défense de l’identité des marques » et à « l’accompagnement des annonceurs dans la gestion de leurs actifs immatériels.
La force des groupes réside dans leur capacité à penser, implémenter, mesurer, optimiser, de manière intégrée, des expériences sur tous les points de contacts physiques et digitaux, en mobilisant l’ensemble des disciplines, leviers et technologies du marketing, des plus anciennes aux plus récentes, du design de packs au CRO. (L’ADN)

 

Apple envisagerait de lancer un nouveau réseau publicitaire sur mobile. Selon le Wall Street Journal, le géant tech aurait déjà discuté de ce sujet avec Pinterest et Snap Inc. (Business Insider)

point

Le saviez-vous?

Vous pouvez (presque) oublier vos mots de passe (enfin, pas encore). Google vient d’annoncer le lancement de la version 67 de son navigateur Chrome. Cette dernière mouture résout des problèmes de sécurité, facilite le développement d’applications en réalité virtuelle ou augmentée et ambitionne d’en finir avec les mots de passe. Clubic

 

Apple va enfin introduire des « notifications groupées » sur iPhone avec la prochaine génération de son système d’exploitation, iOS 12, qui sortira cette année. (Business Insider)
Les notifications groupées optimisent l’espace de votre écran en rangeant les nouvelles alertes selon leur contenu et l’appli concernée; c’est une fonctionnalité avec laquelle les utilisateurs d’Android semblent déjà familiers.

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 4 minutes 47 s

main

Initiative PQR

Sud Ouest : la blockchain pour mieux répondre au RGPD, interview de Guillaume Vasse à Ad-Exchange

A propos de la voix

Les interfaces vocales vont devenir un outil central de la relation client, prédit Laurent Habib, Président et Fondateur de l’agence Babel. Elles vont surtout incarner un changement radical dans la façon dont l’individu accède à internet : à terme, la moitié des connexions seront gérées par des interfaces vocales. (L’ADN) Pour lui, c’est clair : les marques qui ne se préoccupent pas du sujet dès aujourd’hui risquent de mourir.

A propos de l’intelligence artificielle

Un rapport de McKinsey Global Institute (en anglais) prédit que les entreprises qui ont déjà pris une longueur d’avance dans l’intelligence artificielle (Alibaba, Alphabet, Amazon, Baidu, Microsoft, Tencent…) seront quasiment irrattrapables par leurs concurrentes dans ce domaine.

Sur ce sujet aussi : la présentation de l’intelligence artificielle du groupe Publicis, via une plateforme, simplifiée et accessible à tous. (L’ADN)

planete

Publicité

Ce que la publicité native peut apporter aux marques, retailers et éditeurs. (Ad-Exchange)
Les publicités native augmenteraient de 18% l’intention d’achat par rapport aux bannières standards.

point

Le saviez-vous ?

Netflix pèse désormais plus lourd que Disney en capitalisation boursière (Le Figaro)

Pravda. Vexé par la couverture médiatique de Tesla, Elon Musk veut créer une plateforme pour noter les journalistes et les médias. (Mashable)  🤔

RGPD : Facebook, Google et Intel disent que la nouvelle loi européenne sur la protection des données est si stricte qu’elle pourrait tuer les innovations comme les voitures autonomes. (NYT, en anglais)

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 5 minutes et 40 secondes

Google Maps : on connait les tarifs

Alors que la gratuité était appliquée pour les sites effectuant jusqu’à 25.000 chargements de cartes par jour, à compter du 11 juin il faudra payer 196 dollars pour 28 000 chargements de cartes par mois.​ (Le Monde Informatique)

Facebook et le « paradoxe de la vie privée »

Record d’audience de Facebook en mars en France, avec 46 millions de visiteurs uniques en mars. Forte hausse également du temps passé et record pour Instagram (25 millions)

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

Autrement dit : Le contrecoup qui n’est jamais venu: ces nouvelles data montrent que les gens ont augmenté leur usage de Facebook après l’affaire Cambridge Analytica (Business Insider)

 

Pourquoi ? Car Facebook bénéficie du « paradoxe de la vie privée » : si les utilisateurs disent accorder de l’importance à la protection de leur intimité, le calcul bénéfices-risques et le manque d’alternatives font qu’ils continuent d’utiliser la plate-forme. (Les Echos)

 

Dans ce contexte, Mark Zuckerberg est intervenu devant les parlementaires européens (Le Monde). Sur l’air : ​ »Je suis désolé. J’ai fait une erreur. J’aurais dû en faire plus… » Pas rassurant (The Conversation)

Et pendant ce temps là, Facebook accélère encore avec :

Voice Post, un nouveau format Facebook pour des statuts sonores (Presse Citron)

 

Le service d’offres d’emploi de Facebook disponible en France. Cependant  Pour le moment, le service est encore très vide, et pas sûr que les entreprises s’en saisissent au vu des limites des produits, estiment cependant Le blog du Modérateur

 

Et surtout : Facebook Local disponible en France :  les lieux et les événements près de chez vous (Le blog du Modérateur)

Facebook Local permet d’accéder à des suggestions d’événements populaires à proximité. L’application se base sur vos préférences et l’activité partagée de vos amis pour vous suggérer des activités ou des événements pertinents : arts et culture, activités caritatives, cinéma, gastronomie, jeux, forme et santé, musique, noctambules, shopping…

Pour les commerces locaux, c’est aussi un argument de plus pour créer et animer une présence sur le réseau social.

planete

Publicité

Snapchat : les publicités imposées (non skippabes de 6 secondes) sont arrivées

Le format non-skippable est aussi prisé des annonceurs que détesté par les utilisateurs : il permet d’être exposé à une publicité vidéo, sans pouvoir la passer. Le format existe notamment sur YouTube, mais Snapchat vient lui aussi de le déployer. (Le siècle Digital)

 

Naissance de MediaSquare, fruit de la fusion absorption de Audience Square par La Place Media

MediaSquare revendique 490 sites et touche 85% des internautes français touchés chaque mois. (Offre Media)

 

Le New York Times a passé un an à refondre sa page article, et veut convaincre les annonceurs d’utiliser son format de pub FlexFrame plutôt que les traditionnels pavés/bannières (Digiday, en anglais)

smiley

Contenus

Un billet intéressant sur Médium : « Les médias traditionnels sont-ils encore maîtres de la diffusion de leur contenu ? »

« Aujourd’hui, ce sont les contenus à valeur ajoutée qui maximisent leur chance d’exister sur le web. Un contenu original -et unique- a plus de chances d’être relayé sur les réseaux sociaux, d’obtenir un meilleur référencement naturel, d’être repris par les plateformes mobiles, etc… C’est quasi du bon sens. Sauf que là, et c’est là que le bât blesse, produire pour son lectorat et le diffuser sur la bonne plateforme, au bon moment, ça relève presque du marketing. Or, l’éditorial et le marketing ne font pas bon ménage dans les salles de rédaction. »

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

point

Le saviez-vous ?

Le successeur de Google Drive s’appelle Google One.

Google annonce la refonte de son offre de stockage dans le cloud.  (Le blog du Modérateur)

 

Google lance YouTube Music et intègre désormais un service Premium (Ibid)

YouTube prend également exemple sur Spotify et Apple Music en proposant désormais un service payant : les abonnés Music Premium pourront ainsi apprécier leurs morceaux sans pub, écouter les musiques en arrière plan et les télécharger au sein de leur service.

 

La version audio des contenus Zetland, site d’info danois, est désormais plus populaire que la version écrite (Nieman Lab, en anglais)

 

Instagram vous montrera bientôt à quel point vous êtes accro à l’application. Cette fonctionnalité arrive à un moment où les entreprises tech sont critiquées sur le les gens à passer trop de temps sur leur téléphone. (Business Insider, en anglais)

 

Priorité au numérique pour Le Parisien et Les Echos (CB News)

Aux Echos le nombre d’abonnés en ligne (43 000) a dépassé pour la première fois le nombre d’abonnés à la version papier (42 000) en avril.

ampoule

Et pour finir, un très bon billet de fond : « La transformation digitale n’est pas un cap à passer, c’est un état permanent ». (Chez Fred Cavazza)

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

Vous allez vous dire “Encore un article sur le RGPD”, et nous vous répondrons “Oui, mais pas que”. 😉 Ici nous parlerons technologie et innovation.

La RGPD provoque des réactions (en chaîne justement) et devient LA bonne opportunité du moment pour, en interne, remettre les process de stockage des données à plat et, en externe, communiquer transparence et confiance auprès de ses utilisateurs.

Qu’en est-il du maillon technique de ce gros dossier qui doit faire frémir en ce moment plus d’un webmaster ?

Il existe un technologie innovante, inspirée par le fonctionnement des transactions de la monnaie virtuelle bitcoin: le blockchain ou “chaîne de blocs” dans sa traduction française.

Une technologie révolutionnaire

Par définition, le blockchain est une chaîne d’information organisée dont les données sont cryptées et encodées tout le long de la chaîne.

Elle demande une structure très lourde mais est infaillible, sécurisée et correspond donc en tous points aux exigences de confiance, de traçabilité, de transparence et d’accès aux données personnelles que requiert la RGPD. Comme dans le cas de traçabilité des cookies et des inventaires de navigation des internautes par exemple.

Les sites labellisés Digital Ad Trust font confiance à la start up inBlocks

Au niveau média, les nouveaux labellisés Digital Ad Trust (voir notre article sur ce sujet) ont choisi de s’appuyer sur la technologie des blockchains avec inBlocks.

Ils pourront stocker les consentements de leurs utilisateurs sur leurs blockchains privées et respectives. C’est ce qui s’appelle la Proof of consent ou “preuve de consentement”.

Voici un extrait du communiqué de presse inBlocks à ce sujet

“L’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias (ACPM) se réjouit de l’accord technologique passé avec inBlocks dans le cadre de la création d’une Blockchain dédiée au stockage des labels Digital Ad Trust, qui seront décernés pour la première fois ce 14 mars 2018. Ces labels – dans les domaines du Display Classique et Vidéo – évaluent et valorisent la qualité des sites Internet et de leurs inventaires, qui s’engagent dans des pratiques publicitaires responsables.”

Un gage de confiance et de qualité de contenu envers les lecteurs et les annonceurs

Cette start-up bordelaise est accompagnée depuis janvier 2018 par Théophraste, l’accélérateur de start-up du Groupe Sud Ouest, comme le met en avant Olivier Gerolami, président du groupe Sud Ouest dans un article sudouest.fr du 24 avril 2018 :

 

« Cette nouvelle synergie avec une start-up accélérée au sein de notre siège bordelais est une preuve supplémentaire de notre capacité à innover au contact des start-up. C’est aussi un gage de confiance que nous donnons à nos clients lecteurs et annonceurs, dans la droite ligne de notre politique de qualité, illustrée notamment par la récente certification Digital Ad Trust des sites Internet du groupe« .

 

En effet si l’utilisateur sait pouvoir naviguer en toute sécurité et toute confiance, cette garantie bénéficie aussi aux campagnes digitales des annonceurs qui communiquent dans un contexte éditorial et publicitaire raisonné, régulé, mieux ciblé et surtout consenti.

Retrouvez tous les articles sur le sujet:

Et aussi le site inBlocks pour mieux comprendre l’enjeu de la preuve de consentement.

La régie 366 et KANTAR TNS ont analysé la place du point de vente dans le processus d’achat automobile dans une étude exclusive : #DRIVE.

3000 interviews ont été réalisées pour comprendre le parcours des acheteurs de voitures neuves au cours des 12 derniers mois.

 

La concession automobile reste le premier point de contact décisif pour les acheteurs d’automobiles neuves. Toutefois, 35 % d’entre eux placent internet dans les éléments décisifs de leur parcours d’achat.

 

Internet permet de prendre le temps de comparer et de choisir les options de son futur véhicule, et conduit souvent à la prise de rendez-vous sur le point de vente.

La publicité media, reste très efficace pour générer du trafic vers la concession, c’est en effet le premier facteur déclencheur de visite (pour 31 % des acheteurs de véhicules neufs).

Vous souhaitez recevoir l’étude complète?

Remplissez le formulaire ci-dessous:

Les 15-24 ans passent plus de temps sur internet que devant la télévision

Médiamétrie a publié son étude L’Année Internet 2017.

 

En 2017, 83 % de la population se connecte à Internet chaque mois, soit 52 millions d’internautes. L’usage est fréquent puisque nous sommes 42,2 millions à nous connecter au quotidien.

 

Le temps passé sur internet est de 1h28 par jour, par internaute. Les CSP + et les 25-49 ans se connectent plus de 2 heures par jour.

Le smartphone représente 40 % du temps passé sur internet, et jusqu’à 65 % chez les 15-24 ans.

 

Une grande partie du temps passé sur internet se fait sur les réseaux sociaux. 1 français sur 2 se connecte tous les jours à au moins un réseau social et y passent 24 minutes. C’est sur Facebook que les français passent le plus de temps devant YouTube et Snapchat.

Chez les 15-24 ans qui consacrent 43 minutes de leurs jours aux réseaux sociaux, c’est YouTube qui est le plus utilisé devant Snapchat et Facebook.

 

La télévision reste le premier média des français devant internet. Les français passent 3h42 devant leur écran de télévision et 1h28 sur internet.

Ce n’est pas le cas des populations les plus jeunes. Les 15-24 ans passent désormais plus de temps sur internet que devant la télévision. Ils se connectent 1h38 par jour et consacrent 1h26 à regarder la télévision. Même si une grande partie du temps passé sur internet correspond à de la consommation de vidéo.

 

Plus d’information sur l’étude

L’année est déjà bien entamée et vous voyez partout des licornes et des cactus rose pastel? Pas d’inquiétude, tout va bien, vous êtes juste en plein dans 2018 ! Voici un glossaire des articles les plus captivants sur les tendances graphiques, marketing ou publicitaires 2018.

 

Selon Shutterstock, incontournable banque d’images libre de droit, les tendances créatives 2018 oscillent entre le fantasy avec les animaux et personnages légendaires, l’espace et ses planètes. Côté couleurs et matières, nous aurons le choix entre le luxe naturel du marbre et des roches précieuses et les couleurs pastel vives comme le rose bonbon ou le vert menthe. On pourra même se laisser aller à la fantaisie des effets holographiques.

 

Pour retrouver Les 12 tendances créatives de Shutterstock, c’est par ici : (temps de lecture estimé: 2 minutes) 

 

Pour La Réclame, le vocabulaire 2018 se teinte de low et semi-flat design, du retour de l’ombre portée et de l’essor de la typographie responsive.

La preuve en image et illustration dans l’article : Les 10 tendances graphiques de La Réclame (temps de lecture estimé: 2 minutes) 

 

Toujours dans les colonnes de La Réclame, on parle des tendances de la création publicitaire. Story-telling, ultra-personnalisation, pour trouver l’inspiration, voici Les 10 tendances de la création publicitaire en 2018

 

Du côté tendances marketing digital, Le Blog du Modérateur nous livre un dossier très opérationnel appuyé par les témoignages et exemples de responsables marketing digital.

Vous y découvrirez l’influence du mobile sur les stratégies marketing, l’évolution du brand content et de l’utilisation des réseaux sociaux, le tout accompagné des témoignages de professionnels.

Lire: Les tendances marketing digital 2018 (temps de lecture estimé : 10 minutes)

 

French Web nous rappelle dans cet article comment optimiser sa stratégie de brand content dans un écosystème digital.

Lire: Les 10 tendances du brand content en 2018 (temps de lecture estimé : 5 minutes)

 

Article aussi très pertinent les prochaines tendances sur Instagram raconté par Julie Pellet, directrice du développement – Europe du Sud

Lire: Instagram : 6 tendances qui vont façonner 2018 (temps de lecture estimé : 2 minutes)

(Image copyright shutterstock)

Le baromètre annuel de la confiance des Français dans les media réalisé pour La Croix par Kantar Public, évalue les moyens d’information des Français, la crédibilité qu’ils leur accordent et le traitement médiatique des événements de l’année écoulée.

La dernière édition est parue en janvier 2018.

Radio, presse et télévision sont jugés beaucoup plus crédibles pour suivre l’actualité qu’internet. La confiance que les français leur accordent a progressé (+ 7 points pour la presse et la télévision, + 4 points pour la radio).

KANTAR Confiance media barometre 2018

La méfiance à l’égard de l’information délivrée sur internet se confirme : 25 % des français se fient à ce qu’ils lisent sur internet (+ 1 point), 54 % ne s’y fient pas (+ 2 points).

Kantar Sources information

Toutefois, lorsqu’ils choisissent internet pour s’informer, les internautes privilégient les sites ou applications des marques de presse, jugeant l’information fournie plus fiable.

KANTAR confiance sites media

Les français ont peu confiance dans l’information qui circule sur les réseaux sociaux. Toutefois, ils font la part des choses entre l’information produite par un media de la presse écrite ou audiovisuelle et l’information publié par un “ami”.

KANTAR Confiance reseaux sociaux

Le digital confirme sa première place en terme d’investissements publicitaires (34,4 % des investissements media) devant la télévision (27,2 %) et la presse (17,8 %).

Search, display et vidéo : le mobile progresse.

Le search (annonces payantes sur les moteurs de recherche) qui représente la moitié des investissement sur le digital se développe principalement sur mobile (+21 % vs 2016).

Croissance du search en 2017

49 % des investissements display (bannières, pavés, habillages…) ont été programmés sur mobile. Cela ne représentent pas encore le poids des usages mais on s’en rapproche.
Cette progression est principalement due à l’accroissement des investissements sur les réseaux sociaux, le display hors réseaux sociaux est encore très majoritairement diffusé sur desktop (ordinateur).

La progression des investissements sur les réseaux sociaux participe également à la forte croissance de la vidéo sur mobile.

OBSEPUB SRI display video
Demande de devis