horloge

Temps de lecture : 7 minutes et 13 secondes

ampoule

Pour les Gafa, les contenus valent de l’or

Cet article d’Ina Global analyse la ruée des géants du web, qui ne veulent plus être seulement des plateformes, mais aussi des producteurs de contenus, notamment vidéo.

Le rôle originel d’intermédiaire a conduit ces différentes structures vers une stratégie d’intégration horizontale (…) Ce développement stratégique est par ailleurs rendu possible par une autre caractéristique commune au GAFA : leur maîtrise des données et des algorithmes. (…)

  • En proposant des contenus audiovisuels spécifiques, les GAFA témoignent du même désir de valoriser l’attractivité de leur plateforme, de leurs services et de leurs produits.
  • En proposant des contenus audiovisuels spécifiques, les GAFA témoignent du même désir de valoriser l’attractivité de leur plateforme, de leurs services et de leurs produits.
  • L’objectif final pour chacune de ces entreprises étant de devenir l’interface universelle pour les utilisateurs d’internet, en proposant un écosystème complet.

Toutefois, les stratégies poursuivies par ces plateformes lorsqu’elles se lancent dans la production de contenus audiovisuels ont évolué au fil du temps.

planete

Publicité 

Nouveaux formats​ :

Advideum (Prisma Media) dévoile deux nouveaux formats vidéo. «Memory» affiche le logo ou le packshot d’une marque pendant deux secondes une fois que l’utilisateur a «skippé» la publicité. «Drag & Shop» permet de placer directement le produit présenté dans le pré-roll dans un panier et d’être redirigé sur la page du produit sur le site e-commerce de la marque. (CB News)

Vidéo :

  • Google renforce l’accompagnement des créatifs avec le lancement d’une Creative Suite pour Youtube (Offre Média)​
  • « Google Ad Manager », ça vous dit quelque chose ? Google refond ses marques publicitaires (CB News)
  • Fonctionnalité «Time-in-view» : de nouveaux indicateurs de durée d’exposition sont désormais disponibles (Offre Média)

Sport :

La Coupe du Monde va générer 2,4 milliards $ d’investissements publicitaires (CB News)

Le « temps mobile » dépasse le « temps télé » aux USA

Selon une étude réalisée par eMarketer, le temps quotidien moyen consacré au mobile devrait atteindre 223 minutes (près de 4 heures) et ainsi dépasser les 222 minutes consacrées à la télévision.
A l’horizon 2020, la différence sera encore plus marquée avec 229 minutes pour le temps « mobile » contre 219 minutes pour la TV.

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 7 minutes et 48 secondes

ampoule

MediaSquare lance une offre Digital Ad trust pour ses sites

A lire sur CB News: Première traduction d’envergure de la labellisation « Digital Ad Trust » des sites médias, la place de marché MediaSquare issue de la fusion récente d’Audience Square et de La Place Media, lance une offre spécifique au label.

La pub, ballon d’or de la Coupe du Monde de foot

La Coupe du Monde de football en Russie devrait générer 2,4 milliards de dollars d’investissements publicitaires en 2018, selon une étude Zenith (Publicis Media). Comme le précise l’article de CB News, comme toujours, l’événement profitera « principalement » à la TV, « mais son rayonnement bénéficiera également à l’ensemble des supports media », assure Zenith.

« Les données ne dorment jamais »

Infographie: 1 minute sur Internet en 2018

Domo publie tous les ans une infographie qui résume les chiffres clés d’Internet. Elle permet de visualiser facilement la masse de données générées chaque minute. Pour son édition 2018, Domo a décidé d’innover : plusieurs infographies ont été conçues. Vous pouvez ainsi retrouver les statistiques majeures de la tech, des médias, du retail, des finances, du tourisme et des réseaux sociaux. (Le Blog du Modérateur)

planete

Publicité

A lire absolument : sur Petit Web : « Le plus grand challenge de la publicité digitale, c’est le contexte », dixit David Shing, digital prophète d’Oath.

« Il faut créer des expériences humaines pour rétablir la confiance, et incarner le calme dans le chaos. Je suis par exemple devenu adepte des longs formats sur le web. Comme une réaction à la sur-sollicitation des réseaux. Je pense qu’il y aura d’un côté des contenus longs, cousus main, et de l’autre de la publicité automatisée, dans sa création et son mode de diffusion. Au slow journalism va correspondre une slow advertising. »

 

Pinterest lancera son offre publicitaire en France cet été. (Le journal du Net)

point

Le saviez-vous ?

Mozilla est en train de développer un navigateur web qui sera entièrement contrôlé par la voix. On pourrait demander à « Scout » de nous lire n’importe quelle page web. (Business Insider en anglais)

 

Twitter facilite l’accès aux médias sur son application mobile. Certaines parties des applications Android et iOS vont être réorganisées, pour mieux mettre en avant les contenus presse. (Le Blog du Modérateur)

Est-ce que vous savez ce qu’est l’obfuscation ?
C’est le fait de brouiller ses traces numériques pour mieux embrouiller les plateformes. Explication par l’ADN

 

La version payante de YouTube Music débarque en France
Le service est déployé en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni pour le prix de 9,99 euros par mois. CB NEWS

 

Instagram lance une nouvelle appli de vidéos au format long et entre ainsi en guerre contre YouTube et Snapchat. Appelée « IGTV », elle permet aux utilisateurs de publier des vidéos allant jusqu’à dix minutes. (Business Insider)

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 2 minutes 49 secondes

L’iPhone va compliquer le pistage publicitaire du réseau social et tâchera d’en limiter l’usage. Des nouveautés taillées sur-mesure contre Facebook. (Le Figaro)

Apple ne s’en cache plus. Trop imprudent sur les questions de vie privée, prêt à tous les subterfuges pour garder ses utilisateurs captifs, Facebook est devenu pour lui un danger. À l’occasion de l’ouverture de sa conférence de développeurs lundi (WWDC), le fabricant de l’iPhone a durci le ton contre le réseau social. Son navigateur Internet Safari bloquera bientôt les modules qui permettent à Facebook de pister la navigation des internautes.

planete

Publicité

Facebook lance des formats publicitaires destinés aux marques et aux particuliers pour son Marketplace. Pour l’instant les publicités ne sont accessibles qu’aux Etats-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande et Australie. Facebook ne confirme pas de déploiement généralisé, mais on peut facilement imaginer que ce soit le cas. (Le blog du modérateur)​

point

Le saviez-vous ?

Les BATX, vous connaissez ? Le Siècle Digital explique ce que c’est.

 

Et Ant ? Ant est la plus grosse levée de fonds de l’histoire. La société serait valorisée 150 milliards de dollars avant une entrée en Bourse dans quelques mois. Elle exploite le système de paiement en ligne et mobile Alipay lancé par Alibaba (La Tribune)

smiley
ampoule

Très riche réflexion du Cahier tendances de Méta-Média sur « la tension perceptible entre la technologie et les humanités, dans l’entreprise, comme dans la société ? Ne serait-ce pas le bon moment, pendant qu’il est encore temps, de voir comment replacer l’homme et le vivre ensemble au centre du jeu numérique » ?

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

La vidéo représentera 82% du trafic Internet des particuliers en 2021

 selon les prévisions du dernier Visual Networking Index de Cisco

Elle représente déjà 73% en 2016 et continue de progresser chaque année.

Fin février 2017, Google a annoncé que YouTube venait de dépasser un milestone : chaque jour, plus d’un milliard d’heures de vidéo sont visionnées sur YouTube (plus de 114 000 ans).

Le marketing vidéo est aujourd’hui stratégique pour faire émerger votre marque, interpeller vos prospects, délivrer un message dynamique et viral, renforcer la confiance…

 

Dans cet article, découvrez les 5 bonnes raisons de sauter le pas !

1. L’usage : 63% des internautes regardent une vidéo tous les jours

Infographie Vidéo

Tutos, MOOC, musique, sport, information… chacun cherche et retrouve ses centres d’intérêt sous forme vidéo.

2. L’intégration dans le nouveau parcours d’achat

Le web a modifié en profondeur le parcours d’achat. Là où le schéma marketing suivait 3 grandes étapes (stimulation, comparaison, achat), on observe aujourd’hui 2 étapes supplémentaires :

 

  • stimulation, envie, besoin
  • recherche, le fameux ZMOT (Zero Moment Of Truth), 90% des français passent par cette étape en se rendant sur les forums, les blogs, les réseaux sociaux, les comparateurs…
  • comparaison
  • achat
  • partage d’expérience, l’UMOT (Ultimate Moment Of Truth), le moment où le client va commenter son expérience produit sur le web (réseaux sociaux, blogs, avis clients,…). Cette dernière et nouvelle étape influence fortement les futurs consommateurs dans leurs recherches.

 

La vidéo joue un rôle primordial à toutes les étapes de ce nouveau parcours d’achat.

Avant l’achat elle permet de susciter l’envie (spot publicitaire par exemple), pendant la phase d’achat elle rassure sur l’utilisation du produit (tuto par exemple) et enfin après l’achat, pour le partage sur les réseaux sociaux, avis et témoignages client.

3. L’efficacité

Au delà de son pouvoir mémoriel, on retient 20% de ce qu’on entend, 30% de ce qu’on voit, 50% de ce qu’on entend et voit, la vidéo optimise votre référencement SEO et votre quality score Google. Elle est également la reine des réseaux sociaux.

 

Grâce à la vidéo vous captez différemment l’attention des internautes, elle vous permet de diffuser des informations de manière ludique, concrète et détaillée. Vous pouvez également faire témoigner vos clients, salariés, fournisseurs, sous forme vidéo et ainsi donner une image positive de votre entreprise.

 

Vous gagnez immédiatement l’intérêt, la confiance de vos cibles et faites passer efficacement vos messages.

4. L’avènement de la vidéo programmatique

Le terme de vidéo programmatique désigne l’achat d’espaces publicitaires vidéos s’opérant de manière automatisée et passe essentiellement par des processus de RTB.

 

Aujourd’hui la plupart des annonceurs s’accordent à dire que la vidéo programmatique va devenir aussi importante que la télévision dans les 5 années à venir. Une étude réalisée par l’IAB (European Programmatic Market Sizing 2014) indique  que sur les 300 marques interrogées, 2/3 d’entre elles envisagent de transférer le budget alloué à la télévision vers la vidéo en ligne.

De plus, à la différence des leviers traditionnels, pour lesquels il est nécessaire d’investir un budget important pour être visible, le display vidéo permet un ciblage personnalisé et donc une efficacité réelle dès les premiers euros investis.

5. Au coeur d’une stratégie de contenu efficace

Aujourd’hui,  la majorité des consommateurs passent la plupart de leur temps devant leur mobile et visionnent des vidéos chaque jour.  Compatible et accessible depuis l’ensemble des supports digitaux, mobile compris, la vidéo s’avère incontournable pour votre stratégie de contenu. Virale, dynamique, facilement mémorisable, ludique, elle renforce la pertinence de vos messages et crée une relation de proximité avec vos cibles.  La vidéo apporte un côté humain, primordial dans une relation client efficace.

Plébiscitée par les internautes, la vidéo est au coeur des stratégies marketing, en BtoB comme en BtoC. Plus vivante qu’un texte ou une image, la vidéo permet de faire passer efficacement un message maîtrisé. Elle s’inscrit parfaitement dans une stratégie de communication efficace et ciblée, que ce soit en display programmatique, sur les réseaux sociaux, sur You Tube…

 

Pour autant elle nécessite une réalisation de qualité afin de crédibiliser votre marque et gagner la confiance de vos futurs clients.

Le Pôle Audiovisuel de Sud Ouest Publicité primé au Festival du Film d’Entreprise de Mérignac

Pour sa deuxième année de participation, Sud Ouest Publicité a remporté 5 trophées (sur 6!)

 

La régie Sud Ouest Publicité est fière de toute son équipe Audiovisuelle et tous ceux qui ont collaborés sur ces projets pour leur investissement et leur professionnalisme.

 

 

Et comme nous avons appliqué à nous même ces bonnes pratiques, découvrez le Pôle Audiovisuel de Sud Ouest Publicité en vidéo

horloge

Temps de lecture : 7 minutes et 55 secondes

ampoule

Sources de trafic sur mobile : Google désormais devant Facebook

Les dernières données communiquées par ChartBeat (en anglais) montre qu’un plus grand nombre d’internautes mobiles accèdent désormais directement aux sites des producteurs de contenus davantage qu’en redirection depuis les réseaux sociaux

« Aussi longtemps que nous pouvons nous souvenir … lecteurs mobiles = lecteurs sociaux, où quelqu’un sur mobile a probablement trouvé votre contenu sur Facebook. Nos dernières données montrent que ce n’est plus le cas. »

Autrement dit : les médias dépendent de moins en moins de Facebook. (Presse Citron)

Les nouvelles données de Chartbeat montrent que (depuis que les changements d’algorithme de Facebook) :
1° Pour la première fois, le trafic mobile direct sur site a dépassé les apports Facebook.
2° Le trafic global mobile vers les sites d’éditeurs n’a pas diminué – il est resté stable.
3° Les recommandations Chrome Mobile pèsent énormément sur cette tendance
Sources : NiemanLab, Le Blog du Modérateur

Les grandes tendances 2018

💡 L’analyse de Mary Meker (célèbre investisseur américaine), très attendue chaque année (à retrouver en intégralité en anglais):
Résumé très complet sur Recode en anglais :
L’ère du mobile fait place à celle du domicile. Pour la première fois, la croissance des smartphones s’est interrompue en 2017. A contrario, les ventes d’assistants numériques domestiques contrôlés par la voix (Amazon Echo, Google Home…) décollent.
Le chiffre d’affaires du commerce électronique continue d’augmenter (+16% aux Etats-Unis en 2017), de même que la part de marché d’Amazon (28%).

 

La part d’attention médiatique de la presse écrite est restée stable à 4% (elle a cependant diminué de 40% depuis 2011), alors que le déclin de sa part dans les investissements publicitaires s’est accéléré (de 12% à 9%). Dans le même temps, les investissements publicitaires sur mobiles sont passés en un an de 21% à 26% du marché publicitaire total mais sont toujours inférieurs au rôle joué par les mobiles dans les pratiques médiatiques des consommateurs. Le mobile, c’est 7 milliards de dollars en opportunité manquée en 2017 (précise FrenchWeb)

 

👫 Tendance, toujours : Facebook n’est plus le réseau/média social préféré des adolescents selon une étude du Pew Research Center : Teens, Social Media & Technology 2018. Facebook est assez largement devancé par YouTube, Instagram et Snapchat.

 

👉 A savoir aussi : le réseau Reddit (à découvrir ici) dépasse Facebook et devient le troisième site le plus fréquenté aux USA (blog du Modérateur). Ce n’est pas rien. Pourquoi ? C’est bien expliqué ici par L’ADN.

Google Maps

Les tarifs du service de cartographie de Google s’envoleront le 11 juin : voici 11 solutions de mapping pour faire sans (Journal du net)

smiley

Comment Instagram choisit-il l’ordre dans lequel s’affichent les publication sur votre timeline ?

Le réseau social a dévoilé les critères retenus par son (nouvel) algorithme pour filtrer votre timeline. C’est un algorithme qui met en avant les contenus que les utilisateurs pourraient le plus apprécier — et la règle s’applique aussi aux publicités.
Le réseau social utilise les « intérêts », la « récence » et les « relations ». Détails sur Numerama.

planete

Publicité

RGPD : le le Syndicat des régies internet s’inquiète de la baisse des achats via les outils publicitaires programmatiques de Google
Selon le SRI, « la mise en œuvre stricte du RGPD par Google, couplée à sa non-interopérabilité avec les outils de transmission des Consent ID (comme le Framework IAB) » a-t-elle ainsi entrainé une « coupure massive » des bid requests venant de Doublick Bid Manager (DBM), la plateforme d’achat programmatique de Google. (CB NEWS)

 

Google France renforce les ponts et le retargeting entre les requêtes search et la publicité sur YouTube (Offre Media)
Le dispositif, lancé depuis plusieurs mois aux USA, aurait multiplié par 2 les conversions d’après Google.

 

Enjeux de certification : la fraude publicitaire atteint de nouveaux sommets et coûte désormais plusieurs milliards de dollars, affirme un rapport d’un chercheur de premier plan de l’industrie publicitaire. (ZDnet)

 

A quoi ressemblera le publicitaire de 2020 ?
La nouvelle frontière des « communicants » tient à « la défense de l’identité des marques » et à « l’accompagnement des annonceurs dans la gestion de leurs actifs immatériels.
La force des groupes réside dans leur capacité à penser, implémenter, mesurer, optimiser, de manière intégrée, des expériences sur tous les points de contacts physiques et digitaux, en mobilisant l’ensemble des disciplines, leviers et technologies du marketing, des plus anciennes aux plus récentes, du design de packs au CRO. (L’ADN)

 

Apple envisagerait de lancer un nouveau réseau publicitaire sur mobile. Selon le Wall Street Journal, le géant tech aurait déjà discuté de ce sujet avec Pinterest et Snap Inc. (Business Insider)

point

Le saviez-vous?

Vous pouvez (presque) oublier vos mots de passe (enfin, pas encore). Google vient d’annoncer le lancement de la version 67 de son navigateur Chrome. Cette dernière mouture résout des problèmes de sécurité, facilite le développement d’applications en réalité virtuelle ou augmentée et ambitionne d’en finir avec les mots de passe. Clubic

 

Apple va enfin introduire des « notifications groupées » sur iPhone avec la prochaine génération de son système d’exploitation, iOS 12, qui sortira cette année. (Business Insider)
Les notifications groupées optimisent l’espace de votre écran en rangeant les nouvelles alertes selon leur contenu et l’appli concernée; c’est une fonctionnalité avec laquelle les utilisateurs d’Android semblent déjà familiers.

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 4 minutes 47 s

main

Initiative PQR

Sud Ouest : la blockchain pour mieux répondre au RGPD, interview de Guillaume Vasse à Ad-Exchange

A propos de la voix

Les interfaces vocales vont devenir un outil central de la relation client, prédit Laurent Habib, Président et Fondateur de l’agence Babel. Elles vont surtout incarner un changement radical dans la façon dont l’individu accède à internet : à terme, la moitié des connexions seront gérées par des interfaces vocales. (L’ADN) Pour lui, c’est clair : les marques qui ne se préoccupent pas du sujet dès aujourd’hui risquent de mourir.

A propos de l’intelligence artificielle

Un rapport de McKinsey Global Institute (en anglais) prédit que les entreprises qui ont déjà pris une longueur d’avance dans l’intelligence artificielle (Alibaba, Alphabet, Amazon, Baidu, Microsoft, Tencent…) seront quasiment irrattrapables par leurs concurrentes dans ce domaine.

Sur ce sujet aussi : la présentation de l’intelligence artificielle du groupe Publicis, via une plateforme, simplifiée et accessible à tous. (L’ADN)

planete

Publicité

Ce que la publicité native peut apporter aux marques, retailers et éditeurs. (Ad-Exchange)
Les publicités native augmenteraient de 18% l’intention d’achat par rapport aux bannières standards.

point

Le saviez-vous ?

Netflix pèse désormais plus lourd que Disney en capitalisation boursière (Le Figaro)

Pravda. Vexé par la couverture médiatique de Tesla, Elon Musk veut créer une plateforme pour noter les journalistes et les médias. (Mashable)  🤔

RGPD : Facebook, Google et Intel disent que la nouvelle loi européenne sur la protection des données est si stricte qu’elle pourrait tuer les innovations comme les voitures autonomes. (NYT, en anglais)

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 5 minutes et 40 secondes

Google Maps : on connait les tarifs

Alors que la gratuité était appliquée pour les sites effectuant jusqu’à 25.000 chargements de cartes par jour, à compter du 11 juin il faudra payer 196 dollars pour 28 000 chargements de cartes par mois.​ (Le Monde Informatique)

Facebook et le « paradoxe de la vie privée »

Record d’audience de Facebook en mars en France, avec 46 millions de visiteurs uniques en mars. Forte hausse également du temps passé et record pour Instagram (25 millions)

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

Autrement dit : Le contrecoup qui n’est jamais venu: ces nouvelles data montrent que les gens ont augmenté leur usage de Facebook après l’affaire Cambridge Analytica (Business Insider)

 

Pourquoi ? Car Facebook bénéficie du « paradoxe de la vie privée » : si les utilisateurs disent accorder de l’importance à la protection de leur intimité, le calcul bénéfices-risques et le manque d’alternatives font qu’ils continuent d’utiliser la plate-forme. (Les Echos)

 

Dans ce contexte, Mark Zuckerberg est intervenu devant les parlementaires européens (Le Monde). Sur l’air : ​ »Je suis désolé. J’ai fait une erreur. J’aurais dû en faire plus… » Pas rassurant (The Conversation)

Et pendant ce temps là, Facebook accélère encore avec :

Voice Post, un nouveau format Facebook pour des statuts sonores (Presse Citron)

 

Le service d’offres d’emploi de Facebook disponible en France. Cependant  Pour le moment, le service est encore très vide, et pas sûr que les entreprises s’en saisissent au vu des limites des produits, estiment cependant Le blog du Modérateur

 

Et surtout : Facebook Local disponible en France :  les lieux et les événements près de chez vous (Le blog du Modérateur)

Facebook Local permet d’accéder à des suggestions d’événements populaires à proximité. L’application se base sur vos préférences et l’activité partagée de vos amis pour vous suggérer des activités ou des événements pertinents : arts et culture, activités caritatives, cinéma, gastronomie, jeux, forme et santé, musique, noctambules, shopping…

Pour les commerces locaux, c’est aussi un argument de plus pour créer et animer une présence sur le réseau social.

planete

Publicité

Snapchat : les publicités imposées (non skippabes de 6 secondes) sont arrivées

Le format non-skippable est aussi prisé des annonceurs que détesté par les utilisateurs : il permet d’être exposé à une publicité vidéo, sans pouvoir la passer. Le format existe notamment sur YouTube, mais Snapchat vient lui aussi de le déployer. (Le siècle Digital)

 

Naissance de MediaSquare, fruit de la fusion absorption de Audience Square par La Place Media

MediaSquare revendique 490 sites et touche 85% des internautes français touchés chaque mois. (Offre Media)

 

Le New York Times a passé un an à refondre sa page article, et veut convaincre les annonceurs d’utiliser son format de pub FlexFrame plutôt que les traditionnels pavés/bannières (Digiday, en anglais)

smiley

Contenus

Un billet intéressant sur Médium : « Les médias traditionnels sont-ils encore maîtres de la diffusion de leur contenu ? »

« Aujourd’hui, ce sont les contenus à valeur ajoutée qui maximisent leur chance d’exister sur le web. Un contenu original -et unique- a plus de chances d’être relayé sur les réseaux sociaux, d’obtenir un meilleur référencement naturel, d’être repris par les plateformes mobiles, etc… C’est quasi du bon sens. Sauf que là, et c’est là que le bât blesse, produire pour son lectorat et le diffuser sur la bonne plateforme, au bon moment, ça relève presque du marketing. Or, l’éditorial et le marketing ne font pas bon ménage dans les salles de rédaction. »

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

point

Le saviez-vous ?

Le successeur de Google Drive s’appelle Google One.

Google annonce la refonte de son offre de stockage dans le cloud.  (Le blog du Modérateur)

 

Google lance YouTube Music et intègre désormais un service Premium (Ibid)

YouTube prend également exemple sur Spotify et Apple Music en proposant désormais un service payant : les abonnés Music Premium pourront ainsi apprécier leurs morceaux sans pub, écouter les musiques en arrière plan et les télécharger au sein de leur service.

 

La version audio des contenus Zetland, site d’info danois, est désormais plus populaire que la version écrite (Nieman Lab, en anglais)

 

Instagram vous montrera bientôt à quel point vous êtes accro à l’application. Cette fonctionnalité arrive à un moment où les entreprises tech sont critiquées sur le les gens à passer trop de temps sur leur téléphone. (Business Insider, en anglais)

 

Priorité au numérique pour Le Parisien et Les Echos (CB News)

Aux Echos le nombre d’abonnés en ligne (43 000) a dépassé pour la première fois le nombre d’abonnés à la version papier (42 000) en avril.

ampoule

Et pour finir, un très bon billet de fond : « La transformation digitale n’est pas un cap à passer, c’est un état permanent ». (Chez Fred Cavazza)

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

horloge

Temps de lecture : 13 minutes et 14 secondes

ampoule

Les principales annonces de Google I/O 2018

(sa plus importante conférence de l’année)

C’est à lire en détails dans Business Insider , ou sur le Blog du Modérateur : avec une nouvelle version de Gmail basée sur l’IA (les perspectives sont assez vertigineuses.

Duplex, l’assistant numérique de Google téléphone à notre place pour nous organiser un rendez-vous chez le coiffeur ou nous réserver une table dans un restaurant.
Ce qui pose aussi question au niveau éthique.

Notons notamment aussi que le « nouveau » Google News est déployé dans 157 pays, sur Android et iOS cette semaine.
Il intègre le machine learning pour vous montrer plus d’actualités pertinentes pour vous. > vidéo explicative ici

 

On peut s’abonner à des contenus payants depuis Search, News et les sites d’éditeurs.
« Couverture complète », la partie « Titres », « Newsstand » : le meilleur article sur le sujet est à lire sur Numerama.

 

 

Signalons enfin la nouvelle version de Google Maps qui arrive sur Android et iOS cet été…

 

Google Maps dont les prix pour les utilisateurs professionnels vont nettement augmenter le mois prochain (L’ADN explique pourquoi).

smiley

Facebook

Facebook bouleverse son organisation et se restructure autour de 3 domaines clés (Business Insider) :

– Nouvelles plateformes et infrastructure,

– Services de produits centraux

– Famille d’applications.

 

Facebook explore aussi les usages futurs de la blockchain.

Mark Zuckerberg a également expliqué qu’il lui faudrait deux années supplémentaires pour régler les problèmes éthiques posés par les dérives de sa plate-forme.

 

 

Et à part ça à Menlo Park  :

 

  • Instagram va aller encore plus loin dans sa capacité à mettre en relation vendeurs et acheteurs, en intégrant un système de paiement intégré nativement à l’application. (Le Blog du modérateur).
  • On envisage de créer sa propre cryptomonnaie « Facebook ». (Business Insider)
  • Et surtout : depuis mercredi, Facebook déploie en France la notation des médias par les internautes (le Figaro)
planete

Publicité

(carte basée sur l'étude SEMrush - marketing digital et veille concurrentielle)

  • Data, publicité, RGPD. Histoire de faire un exemple…. Apple a retiré momentanément de son store quelques applications média (dont Le Figaro) car ces dernières transféraient la data de géolocalisation des utilisateurs à des tierces parties…Le RGPD se profile. (Le Journal du net)
point

Le saviez-vous ?

Le New-York Times (NYT) ne ne communique plus les chiffres d’abonnés aux seules éditions imprimées ou même des abonnements mixtes (papier et numérique). Mais seulement sur les abonnés numériques et mise sur une réduction de sa dépendance à la publicité. (CB News)

⏏☝👆

Beaucoup de chiffres intéressants dans cet article à ne pas manquer. (oui j’insiste)

 

 

-> Toujours au NYT. Les abonnés du NYT ont désormais accès à certaines conférences de rédaction. Elles fonctionnent un peu comme des émissions de radio, avec une partie « journalistes entre-eux » (15mn) , puis, une ouverture questions et remarques des abonnés sur la thématique (10mn). (Sur NiemanLab, en anglais)

 

Et enfin : Le New York Times lancera aussi cette année sur la chaîne FX et sur Hulu la série documentaire « The Weekly », qui suivra chaque semaine des journalistes de la rédaction pour montrer la fabrique de l’information. (NYT, en anglais)

drapeau chinois
100

Voici les 10 applis les plus téléchargées sur iPhone à travers le monde au cours du dernier trimestre. Vous ne connaissez probablement pas la première du classement (Business Insider, en anglais). C’est Tik Tok, une appli chinoise.

L’excellent outil collaboratif Slack revendique 3 millions d’utilisateurs payants dans 70 000 entreprises clientes (Frenchweb). Etes-vous utilisateur/utilisatrice ?

Vieille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.

Vous allez vous dire “Encore un article sur le RGPD”, et nous vous répondrons “Oui, mais pas que”. 😉 Ici nous parlerons technologie et innovation.

La RGPD provoque des réactions (en chaîne justement) et devient LA bonne opportunité du moment pour, en interne, remettre les process de stockage des données à plat et, en externe, communiquer transparence et confiance auprès de ses utilisateurs.

Qu’en est-il du maillon technique de ce gros dossier qui doit faire frémir en ce moment plus d’un webmaster ?

Il existe un technologie innovante, inspirée par le fonctionnement des transactions de la monnaie virtuelle bitcoin: le blockchain ou “chaîne de blocs” dans sa traduction française.

Une technologie révolutionnaire

Par définition, le blockchain est une chaîne d’information organisée dont les données sont cryptées et encodées tout le long de la chaîne.

Elle demande une structure très lourde mais est infaillible, sécurisée et correspond donc en tous points aux exigences de confiance, de traçabilité, de transparence et d’accès aux données personnelles que requiert la RGPD. Comme dans le cas de traçabilité des cookies et des inventaires de navigation des internautes par exemple.

Les sites labellisés Digital Ad Trust font confiance à la start up inBlocks

Au niveau média, les nouveaux labellisés Digital Ad Trust (voir notre article sur ce sujet) ont choisi de s’appuyer sur la technologie des blockchains avec inBlocks.

Ils pourront stocker les consentements de leurs utilisateurs sur leurs blockchains privées et respectives. C’est ce qui s’appelle la Proof of consent ou “preuve de consentement”.

Voici un extrait du communiqué de presse inBlocks à ce sujet

“L’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias (ACPM) se réjouit de l’accord technologique passé avec inBlocks dans le cadre de la création d’une Blockchain dédiée au stockage des labels Digital Ad Trust, qui seront décernés pour la première fois ce 14 mars 2018. Ces labels – dans les domaines du Display Classique et Vidéo – évaluent et valorisent la qualité des sites Internet et de leurs inventaires, qui s’engagent dans des pratiques publicitaires responsables.”

Un gage de confiance et de qualité de contenu envers les lecteurs et les annonceurs

Cette start-up bordelaise est accompagnée depuis janvier 2018 par Théophraste, l’accélérateur de start-up du Groupe Sud Ouest, comme le met en avant Olivier Gerolami, président du groupe Sud Ouest dans un article sudouest.fr du 24 avril 2018 :

 

« Cette nouvelle synergie avec une start-up accélérée au sein de notre siège bordelais est une preuve supplémentaire de notre capacité à innover au contact des start-up. C’est aussi un gage de confiance que nous donnons à nos clients lecteurs et annonceurs, dans la droite ligne de notre politique de qualité, illustrée notamment par la récente certification Digital Ad Trust des sites Internet du groupe« .

 

En effet si l’utilisateur sait pouvoir naviguer en toute sécurité et toute confiance, cette garantie bénéficie aussi aux campagnes digitales des annonceurs qui communiquent dans un contexte éditorial et publicitaire raisonné, régulé, mieux ciblé et surtout consenti.

Retrouvez tous les articles sur le sujet:

Et aussi le site inBlocks pour mieux comprendre l’enjeu de la preuve de consentement.

A la découverte de Nicolas Jouffrau, co-fondateur de l’agence bordelaise YABAWT

En juillet dernier, YABAWT a noué un partenariat stratégique avec le Groupe Sud Ouest et plus particulièrement sa régie publicitaire. Sud Ouest Publicité s’appuie sur les compétences de YABAWT pour proposer à ses annonceurs la conception et l’optimisation de sites web ainsi que la génération de leads.

 

Pour nous parler de cette nouvelle collaboration, nous avons interviewé Nicolas Jouffrau, responsable commercial et co-fondateur de l’agence YABAWT.

Peux-tu nous présenter rapidement l’agence YABAWT ?

YABAWT existe depuis 2013 et accompagne des clients de toute taille en BtoB ou BtoC dans la mise en place ou l’optimisation de leurs stratégies d’acquisition de prospects sur internet.

Notre objectif est de piloter des actions qui permettent à nos clients d’obtenir des appels entrants et des demandes de devis avec internet. Nous travaillons sur l’optimisation des sites clients et la gestion de campagnes webmarketing notamment.

Qu’est ce qui a un moment donné a fait que ton agence s’est spécialisée dans la stratégie digitale ?

C’est principalement la capacité de mesurer l’impact de chaque euro investi qui nous a motivés à nous concentrer sur le digital.

Le fait de pouvoir piloter des actions à la performance, c’est une formidable opportunité.

 

Avec le digital, de nombreuses opportunités se présentent aux entreprises :

 

  • s’adresser à la bonne personne, au bon moment avec un discours adapté
  • visualiser les impacts des actions
  • faire la promotion d’un produit ou d’un service en fonction de son planning de charge

 

Nous constatons chaque jour que les performances sont meilleures en alliant actions de notoriété (via des canaux traditionnels print, radio ou TV) avec de l’acquisition digitale directe.

La collaboration SOP-YABAWT est stratégique pour la régie de Sud Ouest qui s’appuie sur vos compétences et votre expertise afin de proposer à ses clients une offre de création de sites et la mise en place de stratégies d’acquisition, mais côté YABAWT, qu’est ce qui vous a motivé à vous associer au groupe Sud Ouest ?

Nos motivations peuvent se résumer en 3 points :

 

  • L’offre Sud Ouest Publicité évolue et se tourne vers un accompagnement de plus en plus global des ses clients avec des experts dans chaque domaine. L’objectif est de pouvoir répondre à toutes les problématiques en proposant des offres innovantes alliant une vision à la fois de performance digitale et de notoriété de marque.
  • YABAWT souhaite accompagner les équipes SOP dans sa transformation technique et organisationnelle. C’est un sujet qui nous intéresse tout autant et nous sommes heureux de pouvoir travailler ensemble sur ces nouveaux challenges.
  • Il est tout naturel que nous nous tournions vers un leader régional pour gagner en expérience et s’inspirer d’un acteur local de référence. Pour nous, c’est l’occasion d’apprendre pour mieux se développer et progresser chaque jour à tous les niveaux.

Quelle est la particularité de l’offre SOP-YABAWT, ce que vous appelez “la méthode YABAWT”?

La “méthode YABAWT” c’est surtout du bon sens que nous mettons en place avec SOP pour les projets clients autour de 2 sujets :

 

  • Pour les problématiques de refonte ou création de site internet, c’est d’abord une étude et une réflexion :
    • construire une arborescence optimisée pour se positionner sur les expressions réellement cherchées par les prospects, pour être légitime auprès des moteurs de recherche comme Google,
    • concevoir les pages d’un site optimisées pour la conversion : des arguments-clés bien mis en avant, un contenu travaillé pour qu’un prospect internaute ait confiance et laisse ses coordonnées.
  • Pour les campagnes webmarketing nous pilotons nos actions au chiffre d’affaires généré et non au nombre de contacts générés. Nous avons développé une suite d’outils que nous utilisons pour :
    • optimiser les performance des campagnes marketing de nos clients,
    • donner de la visibilité aux dirigeants sur les canaux qui sont pertinents avec des KPI clairs.

Selon toi, pourquoi aujourd’hui les entreprises ont besoin de se professionnaliser sur leur site ? (et font donc appel à des experts en stratégie digitale)

Il est de plus en plus complexe pour une entreprise de communiquer sur internet : multiplicité des canaux, nécessité de connaissances techniques ou formations pratiques, pas de méthodes ou d’outils adaptés applicables pour tous les business…

 

Quand les clients se lancent sans accompagnement, le résultat c’est souvent du budget perdu et des retours peu encourageants avec le risque de se détourner d’Internet pour de mauvaises raisons.

 

Les entreprises cherchent de plus en plus à se concentrer sur leur valeur ajoutée et leur métier finalement, c’est pour ces raisons qu’elles souhaitent confier leur stratégie à des experts.

Nos clients font appel à nous pour l’accompagnement et la vision que nous pouvons leur apporter. L’association avec SOP prend tout son sens, l’approche marketing est de plus en plus globale avec des problématiques d’acquisition et de notoriété

Si tu devais décrire YABAWT en 3 mots...?

Esprit d’équipe

Transparence

Ambition

Nous sommes très heureux de cette collaboration, une synergie naturelle s’est vite installée depuis le début du partenariat. Nous partageons les mêmes valeurs, nous aimons les défis, nous aimons nos clients et souhaitons les aider à se développer.

 

Si vous souhaitez échanger sur des solutions d’acquisition, n’hésitez pas à contacter Sud Ouest Publicité pour présenter votre projet .

 

A très vite pour de nouveaux projets !

Demande de devis