horloge

Temps de lecture : 7 minutes et 21 secondes

flash

Engagement mobile : les tendances 2019 (Siècle Digital) et l’évolution de l’ALERTING :

Les utilisateurs continueront à vouloir recevoir du contenu et des notifications, de manière moins fréquente mais davantage personnalisée et pertinente grâce à une meilleure maîtrise du contexte. Ils voudront pouvoir décider quelles informations ils veulent recevoir et quand – et ce même lorsqu’il s’agit de publicité ciblée.

 

Ce qui est recoupé par cette étude du Nieman Lab (en anglais) : Une analyse des notifications mobiles de 30 éditeurs US montre que l’envoi d’alertes est restée le même, mais que les responsables de la salle de rédaction réfléchissent différemment à la façon de les utiliser. Pete Brown, de Columbia Journalism Review, a constaté que, même si la moyenne hebdomadaire des alertes push a augmenté de 16% entre 2017 et 2018, les alertes contiennent plus de texte, plus de conversation, plus d’adjectifs et plus d’analyses au lieu d’informations de dernière minute. Un effet de «la polémique générale du cycle de l’information a amené les responsables de la gestion des alertes à regarder de nouveau ce qu’ils transmettaient au téléphone des gens», écrit Christine Schmidt. Les personnes interrogées décrivent un « consensus croissant selon lequel le  » push « ne devrait pas être considéré uniquement comme une promotion de l’info mais aussi comme un moyen de promouvoir le journalisme constructif et de fidéliser autour de la marque »

Les usages mobiles continuent de croître. La presse française, note Martin Jaglin, est désormais mobile-first avec plus de lecteurs sur mobile que sur papier. « Outre-Atlantique, les adultes américains passent plus de temps sur mobile qu’à la TV, et les courbes vont se croiser à partir de 2019. » Conséquence directe : le média mobile passe, en termes d’investissements, devant le média TV.

 

Mais : La vente de smartphones dans le monde est en chute libre. Tout le monde est équipé. En moyenne, le taux de renouvellement d’un mobile est de 20 mois dans le monde. En France, on est plus proche des 2 ans.(BDM)

 

Infox

Une enquête publiée sur Science Advances montre que les personnes âgées de 65 ans et plus sont celles qui partagent le plus de fake news sur Facebook. Le rapport, mené par des chercheurs des universités de New York et Princeton en partenariat avec le cabinet YouGov, a examiné le comportement et

planete

Publicité

Sur Ad-exchange, quelques prédictions pour l’industrie de la publicité digitale en 2019 : notamment 1° Amazon devient un concurrent sérieux de Google en matière de technologies publicitaires, 2° Google va lancer une forme d’ITP (Intelligent Tracking  Prevention) pour restreindre les cookies tiers.

 

85% du display sera programmatique en France en 2020 d’après eMarketer.

En 2018, le marché français du programmatique display devrait atteindre 1,04 milliard €, soit 80,3% du display global, et 1,21 milliard en 2019, selon des estimations fournies par le cabinet américain d’études eMarketer. Dès 2020, il devrait avoisiner les 1,4 milliard € et 85% du display global dans l’Hexagone.  (EMarketers)

« L’efficacité du brand content dépend surtout de sa qualité,… aujourd’hui très inégale » Jean-Christophe Demarta est Senior vice-président de la publicité internationale au New York Times. Familier de l’univers des médias depuis vingt-cinq ans, l’ancien directeur de la publicité du Monde et de l’International Herald Tribune nous expose sa vision de l’avenir de la publicité et des contenus de marque, à l’ère du digital. Entretien sur StoryJungle

Veille digitale réalisée en collaboration avec l’équipe de la rédaction du journal Sud Ouest.